Rome: L'engin suspect était finalement inoffensif

ALERTE Le Colisée a été évacué vers 17h, après la découverte d'un colis suspect. Mais l'engin ne contenait pas de charge explosive...

B.D. avec agences

— 

Plus de peur que de mal. Le Colisée, monument emblématique de Rome, a été évacué ce dimanche après-midi, après la découverte d'un colis suspect, rapporte l'agence de presse italienne Ansa. Les démineurs ont fait sauter l'engin suspect vers 18h30. Les artificiers ont constaté qu'il n'y avait pas de bombe à l'intérieur, ont annoncé les autorités.

Selon le maire de Rome, Gianni Alemanno, arrivé rapidement sur place, le récipient contenait seulement de l'essence de térébenthine (utilisée pour diluer la peinture) et deux mèches reliées à une batterie de 9 volts. Il avait été placé dans une zone à laquelle le public n'a pas accès, de façon à faire croire qu'il s'agissait d'une bombe. «C'est une plaisanterie de mauvais goût ou l'oeuvre d'un fou», a commenté le maire, en parlant d'une «fausse alerte».

L'engin ne pouvait ni s'enflammer ni exploser

Un appel téléphonique anonyme a signalé la présence d'une bombe à l'intérieur de l'amphithéâtre Flavien, et le Colisée a été évacué vers 17h, alors que le monument ferme habituellement à 18h. Les environs du Colisée ont également été bouclés. Selon une source citée par Ansa, l'engin suspect, repéré sous une arcade du célèbre amphithéâtre du côté de l'arche de Constantin, serait une sorte de boîte cylindrique en métal entourée de scotch d'où sortait une espèce de mèche.

Des démineurs, des unités de la police et des sapeurs-pompiers ont été dépêchés sur place. L'engin a été analysé par des artificiers qui l'ont ensuite neutralisée. Pour les carabiniers, l'engin ne pouvait ni s'enflammer et encore moins exploser et était donc inoffensif. Vers 19h, seule la protection civile restait sur place pour terminer l'inspection du monument.