Arabie saoudite: Le président yéménite a quitté l'hôpital de Ryad

Reuters

— 

Le président yéménite Ali Abdallah Saleh, blessé dans l'attaque de son palais de Sanaa début juin, a quitté ce dimanche l'hôpital de Ryad où il était soigné mais restera pour l'instant en Arabie saoudite, a-t-on appris de sources gouvernementales et médicales.

Il est en bonne condition et s'installera dans une résidence appartenant au gouvernement saoudien dans la capitale du royaume wahhabite, a-t-on ajouté. Son Premier ministre Ali Mohammed Megaouar, également blessé dans l'attaque contre le palais présidentiel le 3 juin, a lui-même quitté samedi l'hôpital de Ryad et s'est installé dans la ville.

Contesté depuis janvier par des centaines de milliers de manifestants qui réclament son départ, le président yéménite, au pouvoir depuis trente-trois ans, a refusé à trois reprises, à chaque fois au dernier moment, de signer un accord de transition élaboré par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui réunit des pays de la région. Ce plan prévoit qu'il parte dans les trente jours suivant la signature de l'accord.