Syrie: 14 morts dans la répression ce vendredi

Reuters

— 

Le bilan de la répression

des manifestations qui ont marqué le premier vendredi du ramadan

en Syrie s'établit à 14 morts, déclarent des militants.



Des dizaines de milliers de personnes sont à nouveau descendues dans les rues pour manifester leur hostilité au régime du président Bachar al Assad et réclamer des libertés politiques, ajoutent-ils.

Selon les Comités de coordination locale, qui regroupent des opposants, sept manifestants ont été tués à Erbin, dans la banlieue est de Damas, un autre à Mouadhamiya, à 30 km au sud-ouest du plateau occupé du Golan, et trois dans la ville de Doumair, au nord de la capitale.

A Homs, à 165 km au nord de Damas, deux manifestants ont été tués. C'est dans cette ville que des chars et des véhicules blindés avaient été déployés il y a deux mois pour réprimer les manifestations hostiles au régime.

Un manifestant a également été tué dans la plaine du Hauran, berceau du soulèvement entamé il y a cinq mois, ont ajouté les Comités de coordination locale.

Des tirs contre les manifestants ont en outre été signalés dans la banlieue de Douma, ainsi qu'à Homs, et dans la ville de Kfar Inbil, dans la province d'Idlib, au nord-ouest du pays, ont rapporté d'autres militants. Selon eux, des dizaines de personnes ont été blessées.