Inde: Sonia Gandhi se rétablit après une opération «réussie» aux Etats-Unis

© 2011 AFP

— 

Sonia Gandhi, chef du parti du Congrès au pouvoir en Inde et personnalité politique la plus influente du pays, récupérait vendredi d'une opération subie «avec succès» aux Etats-Unis, a déclaré un porte-parole du parti sans vouloir préciser la nature de l'intervention.

«L'opération est terminée», a déclaré ce porte-parole, Janardhan Dwivedi. «Le chirurgien a déclaré que l'opération était réussie».

Admise au Centre du cancer Memorial Sloan-Kettering?

L'Indienne d'origine italienne, âgée de 64 ans, récupérait dans une unité de soins intensifs. Le nom et le lieu de l'hôpital n'ont pas été dévoilés.

«Comme il s'agit d'un sujet privé ayant trait à sa santé et à son traitement médical, sa famille demande que son intimité soit respectée», a-t-il précisé.

Le magazine indien d'investigation Tehelka a rapporté sur Twitter que Sonia Gandhi avait été admise au Centre du cancer Memorial Sloan-Kettering de New York. Selon le site internet de l'hôpital, il s'agit du plus grand centre privé au monde en matière de cancer.

Le parti du Congrès a provoqué la stupeur en annonçant jeudi que Sonia Gandhi devait se faire opérer. Il s'est depuis refusé à tout commentaire concernant la nature de l'intervention. Son absence lors de l'ouverture lundi de la session parlementaire avait été relevée par les médias, mais elle avait été attribuée à une «infection virale».

Eminence grise du pays

Janardhan Dwivedi a annoncé jeudi qu'elle serait absente pendant «deux à trois semaines». Dans cet intervalle, un comité de quatre membres, dont son fils Rahul considéré comme le potentiel futur Premier ministre, sera chargé de gérer les affaires courantes du parti.

Elle ne pourra donc suivre les débats sur une série de projets de loi cruciaux, portant notamment sur la lutte contre la corruption ou l'acquisition foncière.

Sonia Gandhi est la veuve de l'ancien Premier ministre Rajiv Gandhi, assassiné en 1991. Il était le fils d'Indira Gandhi, également ex-Premier ministre, assassinée en 1984, et elle-même fille de l'un des pères de l'indépendance de l'Inde, Jawaharlal Nehru.

Cette femme à la mise élégante et parlant le hindi couramment, a été réélue en septembre 2010 pour un quatrième mandat à la tête du parti - un record - renforçant plus que jamais son rôle d'éminence grise du pays. Elle dirige le parti depuis 1998.