Le chef militaire de la rébellion libyenne rappelé du front

Reuters

— 

Les insurgés libyens basés à Benghazi ont rappelé des lignes de front Abdel Fattah Younès, qui dirige leurs opérations militaires contre Mouammar Kadhafi, a-t-on rapporté ce jeudi de source rebelle. On ignore pour le moment la raison pour laquelle Abdel Younès, ex-ministre libyen de la Sécurité qui a fait défection pour rejoindre la rébellion en février, a été rappelé. Le bruit a toutefois couru qu'il était soupçonné d'avoir mené des discussions secrètes avec le gouvernement de Mouammar Kadhafi.

Une source rebelle a dit qu'Abdel Younès avait été rappelé jeudi matin de Brega, mais sans pouvoir en indiquer la raison. Un responsable du Conseil national de transition (CNT) a confirmé qu'Abdel Younès se trouvait à Benghazi, mais en ajoutant qu'il était revenu du front en se disant insatisfait de la situation sur le terrain et que des responsables tentaient de le persuader d'y retourner. Le domicile d'Abdel Younès à Benghazi était gardé jeudi par des soldats qui bloquaient la rue et ne laissaient passer personne, a constaté un journaliste de Reuters.