Vers de nouvelles sanctions de l'UE contre la Syrie

Reuters

— 

Les gouvernements de l'Union européenne sont parvenus ce jeudi à un accord de principe en vue d'élargir les sanctions visant le gouvernement syrien, ont rapporté des diplomates de l'UE. L'UE cherche à peser davantage sur le président Bachar Assad pour qu'il mette fin à la répression des manifestations qui ont éclaté en divers points du pays. Elle a déjà adopté des mesures restrictives contre le dirigeant syrien, une vingtaine d'autres responsables et des firmes liées à l'armée en Syrie.

Dans le cadre de l'accord de principe intervenu jeudi, cinq autres personnalités seront l'objet de restrictions telles qu'un blocage de leurs avoirs et une limitation de leur liberté de mouvement. «Il y a un accord de principe sur l'élargissement de la liste des personnes sanctionnées à cinq autres», a indiqué un diplomate de l'UE sans donner de précisions sur les personnalités concernées. Une fois formellement approuvées par les ambassadeurs auprès de l'UE, les sanctions entreront en vigueur au début de la semaine prochaine.