Heurts entre police et émeutiers en Tunisie

Avec Reuters

— 

Des affrontements ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche entre la police tunisienne et des émeutiers à Tunis et à Menzel Bourguiba, dans le nord de la capitale, six mois après la révolution qui a chassé le président Ben Ali du pouvoir.

Les émeutiers protestaient contre le tir de grenades lacrymogènes par la police, vendredi, dans une mosquée de Tunis, pour disperser une manifestation hostile au gouvernement.

Incendies

Dans le quartier d'Intilaka, dans l'ouest de Tunis, environ 200 jeunes gens ont incendié un commissariat samedi soir.

La police a riposté en procédant à des tirs de sommation et de grenades lacrymogènes et un hélicoptère de la police a survolé la zone, selon un correspondant de Reuters présent sur place.

Les affrontements se sont poursuivis jusqu'à 3h00 heure locale (02h00 GMT).

Soupçons sur les Islamistes

Dans la ville de Menzel Bourguiba, située à 70km au nord de Tunis, quatre policiers ont été blessés dans des heurts avec des émeutiers, a dit à Reuters une source policière.

Des jeunes ont lancé des pierres et des cocktails molotov en direction des policiers avant de se diriger vers un commissariat pour y mettre le feu, a-t-on appris de même source.

«C'était une nuit terrible, nous ne savons pas ce qui en est à l'origine mais il est clair que parmi les émeutiers, il y avait beaucoup de personnes portant la barbe», a ajouté la source policière.