Italie: Le plan d'austérité adopté

Avec Reuters

— 

Vingt-quatre heures après son adoption par le Sénat, la chambre italienne des députés a entériné vendredi le plan d'austérité de 48 milliards d'euros d'économies sur quatre ans. Les députés se sont prononcés par 314 voix en faveur du plan et 280 ont voté contre. Un peu plus tôt, ils avaient majoritairement accordé leur confiance au gouvernement de Silvio Berlusconi.

Le plan doit maintenant acquérir force de loi dans les heures à venir. Son objectif est de ramener le déficit public de 3,9% du PIB en 2011 à l'équilibre en 2014 et d'écarter le risque de propagation de la crise des dettes souveraines dans la zone euro. Il combine baisse des dépenses centrales et régionales, relèvement de certaines taxes (produits financiers, péages autoroutiers, prélèvements sur les jeux de hasard) et augmentation progressive de l'âge du départ à la retraite (avec introduction d'un mécanisme d'indexation sur l'espérance de vie).

Son adoption, qualifiée d' «absolue priorité» par le quotidien économique Il Sole 24 Ore, a été facilitée par l'attitude de l'opposition, qui s'est gardée de prolonger les débats par des dépôts d'amendements en série ou d'autres techniques parlementaires.