Irlande du Nord: 22 policiers blessés dans des heurts à Belfast

Avec Reuters

— 

Vingt-deux policiers ont été blessés dans la nuit de lundi à ce mardi en Irlande du Nord après avoir été pris pour cibles par des activistes catholiques, qui manifestaient leur hostilité contre «la saison des marches» protestantes, qui culmine ce mardi.

Les forces de l'ordre ont tiré des balles en caoutchouc et utilisé des canons à eau pour disperser les manifestants massés dans un quartier catholique de Belfast, a indiqué un porte-parole de la police, précisant que les activistes avaient détourné un bus, brûlé un van, ainsi qu'une moto.

Marches considérées comme des provocations par les catholiques

Les échauffourées ont éclaté lorsque des protestants ont commencé à tirer des feux d'artifices pour célébrer le 12 juillet, une date très importante pour les loyalistes, qui donne lieu chaque année à de grandes marches à travers l'Irlande du Nord.

Cette date marque en effet la victoire en 1690 du roi protestant Guillaume d'Orange sur le roi catholique Jacques II d'Angleterre, lors la bataille de la Boyne. Chaque année, les catholiques considèrent ces marches commémoratives comme des provocations et des heurts éclatent inévitablement entre les deux communautés.

Trois décennies de combats entre les protestants loyalistes qui souhaitent que l'Irlande du Nord reste dans le giron du Royaume-Uni et les Républicains, en majorité catholiques, qui rêvent de former une nation irlandaise, ont divisé la province pendant la période des «troubles» de 1969 à 1998.