Al-Qaida dans le viseur de Panetta

AFGHANISTAN Le nouveau secrétaire d'Etat américain à la Défense s'est rendu sur place samedi...

Faustine Vincent, avec Reuters

— 

Le nouveau secrétaire à la Défense, Leon Panetta, estime que « nous avons à portée de main la possibilité d'infliger une défaite stratégique à Al-Qaida ».
Le nouveau secrétaire à la Défense, Leon Panetta, estime que « nous avons à portée de main la possibilité d'infliger une défaite stratégique à Al-Qaida ». — P. J. RICHARDS / AP / SIPA

Le nouveau secrétaire américain à la Défense et ancien boss de la CIA, Leon Panetta, en est persuadé: «Nous avons à portée de main la possibilité d'infliger une défaite stratégique à Al-Qaida», a-t-il assuré en arrivant samedi en Afghanistan. Selon lui, «environ 10 ou 20 grands dirigeants [d'Al-Qaida] se trouvent entre le Pakistan, le Yémen, la Somalie et au sein d'Aqmi en Afrique du Nord».

Relations tendues

Les relations se sont tendues entre les Etats-Unis et le Pakistan après l'intervention américaine contre Ben Laden. Le Pakistan a dénoncé une violation de sa souveraineté, tandis qu'aux Etats-Unis, des responsables ont mis en cause la sincérité d'Islamabad dans la lutte contre les extrémistes. «Nous devons continuer à inciter [les Pakistanais] à agir. C'est la clé», a insisté Panetta.

Les relations ne devraient pas s'améliorer tout de suite. Les Etats-Unis ont annoncé dimanche la suspension du versement d'une partie de leur aide militaire au Pakistan à hauteur de 800 millions de dollars à cause de «certaines initiatives» d'Islamabad. Selon le New York Times, cette décision a été prise après que le Pakistan a mis fin à un programme de formation de ses forces paramilitaires par les Etats-Unis, dont plus de 100 instructeurs ont été renvoyés chez eux.

Sept démineurs retrouvés décapités

Sept démineurs afghans ont été retrouvés décapités dans la province de Farah proche de l'Iran, a rapporté rfi.fr dimanche. Ils faisaient partie d'un groupe de vingt-huit démineurs, travaillant pour une ONG, enlevés le 6 juillet dans la province. On ignorait dimanche le sort des vingt et un autres Afghans.