La France reconnaît le Sud-Soudan comme état indépendant

B.D. avec agences

— 

Après Barack Obama pour les Etats-Unis, le président de la République Nicolas Sarkozy a reconnu ce samedi au nom de la France le Sud-Soudan comme état indépendant, après la proclamation de l'indépendance de la plus jeune nation du monde, indique un communiqué de l'Elysée.

«La France reconnaît et accueille le Soudan du Sud parmi la communauté des États», indique le texte, qui précise que Nicolas Sarkozy a proposé au président du Sud-Soudan, Salva Kiir, «que nos deux pays établissent des relations diplomatiques et échangent des ambassadeurs». «Cet événement est l'aboutissement d'un processus exceptionnel, initié par l'accord global de paix de 2005, que l'ensemble de la communauté internationale a soutenu, et que le Nord et le Sud ont mené courageusement jusqu'à son terme», poursuit la présidence française.

Une «étape historique»

Le chef de l'État «félicite les autorités du Nord et du Sud, ainsi que les peuples de ces deux pays, pour avoir su franchir pacifiquement cette étape historique». La France «assure le gouvernement et le peuple du Soudan du Sud de son soutien en vue de construire un Etat démocratique, et d'assurer la paix, la sécurité et le développement dans l'ensemble du pays».

Le président français «invite les parties soudanaises à aborder cette nouvelle étape de leur relation dans l'esprit de dialogue et de coopération qui a permis la bonne tenue du référendum d'autodétermination de janvier 2011» et «les encourage en particulier à s'accorder rapidement sur l'ensemble des modalités de leur nouvelle relation». Enfin, assure l'Elysée dans son communiqué, «la France restera aux côtés de tous les Soudanais, au Nord comme au Sud, pour les aider à construire ensemble un avenir de paix et de prospérité».