Syrie: 200 personnes arrêtées lors des manifestations de vendredi

© 2011 AFP

— 

Plus de deux cent personnes ont été arrêtées lors de manifestations anti-régime vendredi en Syrie, a affirmé ce samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«Les forces de sécurité ont arrêté lors des manifestations de vendredi plus de 200 personnes, dont plus de la moitié à Homs», troisième ville syrienne, a précisé l'OSDH dans un communiqué. Le scénariste Oussama Ghanam, 36 ans, a été également arrêté vendredi lors d'une manifestation dans le quartier Midane à Damas. «Son sort est inconnu», a indiqué l'ONG. M. Ghanam a fait des études de théâtre en France et est professeur à l'Institut supérieur des arts dramatiques à Damas.

«Non au dialogue» avec le régime du président Assad

Outre ces arrestations, 15 personnes ont été tuées le même jour par les forces de sécurité qui ont ouvert le feu sur les manifestants qui ont défilé dans plusieurs villes de Syrie, à l'appel de militants pro-démocratie, pour dire «Non au dialogue» avec le régime du président Bachar al-Assad. Depuis le début du mouvement de contestation sans précédent le 15 mars, les forces de sécurité ont arrêté plus de 12.000 personnes, selon l'OSDH. La répression a également coûté la vie à plus de 1.300 civils selon des ONG.

L'Observatoire "dénonce avec force la poursuite de la politique des détentions arbitraires, menée par les autorités syriennes contre les hommes politiques, les militants de la société civile et des droits de l'Homme et les manifestants, en dépit de la levée de la loi d'urgence" le 21 avril.