Afghanistan: La commission électorale indépendante reprend du service

Reuters

— 

La commission électorale indépendante afghane va se pencher sur la décision d'une cour spéciale d'invalider l'élection d'un quart des députés élus en septembre lors de législatives entachées d'irrégularités, a annoncé ce jeudi le palais présidentiel. La commission électorale avait rejeté la création par le président Hamid Karzaï de cette cour spéciale, qui a invalidé en juin l'élection de 62 des 249 députés élus lors de ces élections financées par la communauté internationale, et a jugé que ses décisions manquaient de transparence.

Mais, a annoncé la présidence afghane, la commission électorale a partiellement fait marche arrière en acceptant finalement d'examiner les cas jugés litigieux par la cour en les comparant à ses propres résultats, quitte à confirmer certaines annulations. La plupart des parlementaires, y compris parmi ceux dont l'élection n'a pas été contestée, ont qualifié d'illégales et d'inconstitutionnelles les décisions de la cour spéciale. Les observateurs internationaux ont pareillement estimé que cette cour avait été créée pour réduire l'opposition et arranger Karzaï.