Des organisations humanitaires demandent à l'ONU de renforcer sa présence au Soudan

Reuters

— 

Plusieurs organisations humanitaires ont appelé mercredi l'ONU à renforcer sa présence militaire au Soudan du Sud, au moment où cet Etat va accéder à son indépendance, samedi.

Le Conseil de sécurité des Nations unies devrait approuver le déploiement de 7.000 casques bleus supplémentaires dans cette région marquée par les conflits et qui s'est prononcée en janvier pour une sécession avec le nord du pays.

«Peu de moyens pour protéger sa population»

«L'accroissement de la violence et les violations des droits de l'Homme cette année soulignent la nécessité d'une présence de maintien de la paix solide et flexible au Sud-Soudan», affirme Daniel Bekele, directeur de la zone Afrique au sein de l'association Human Rights Watch (HRW).

Un porte-parole d'Oxfam s'est quant à lui déclaré inquiet à l'idée que «certains membres du Conseil de sécurité veuillent limiter le nombre de casques bleus à moins de 7.000». «Le Soudan du Sud représente la taille du Texas et dispose de très peu de moyens pour protéger sa population malgré sa détermination à le faire», a poursuivi ce porte-parole.

Un diplomate occidental indique que plusieurs pays demandent au secrétariat des Nations unies de fournir la preuve que 7.000 soldats de la paix supplémentaires sont réellement nécessaires.