DSK: La femme de ménage porte plainte contre le «New York Post»

Avec Reuters

— 

La femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol aux Etats-Unis a porté plainte ce mardi pour diffamation contre le New York Post et cinq de ses journalistes en raison d'articles la présentant comme une prostituée.

Nafissatou Diallo accuse le New York Post d'avoir publié des articles diffamatoires du 2 au 4 juillet «dans une tentative apparemment désespérée de relancer des ventes en chute libre».

Le quotidien a écrit samedi que la femme de ménage de l'hôtel Sofitel «effectuait un double service en tant que prostituée en récoltant de l'argent liquide auprès de clients masculins». Le lendemain, le journal a écrit qu'elle «continuait de se livrer à la prostitution dans un hôtel de Brooklyn où elle était mise à l'abri par le parquet».

Nafissatou Diallo dément

Dans sa plainte, Nafissatou Diallo considère que le New York Post savait, avant de les publier, que le contenu de ces articles était faux ou qu'il aurait dû le savoir. «Toutes ces allégations sont fausses, elles ont exposé la plaignante à l'humiliation, au mépris et au ridicule dans le monde entier en la décrivant de manière erronée comme une prostituée ou comme une femme faisant commerce de son corps et elles constituent en tant que telles de la diffamation et de la calomnie», est-il écrit dans la plainte.

Nafissatou Diallo demande à un tribunal de fixer un montant pour des indemnités. Le New York Post n'était pas joignable dans l'immédiat pour réagir à cette plainte.