Philippines: Le président vend sa Porsche jugée trop bling-bling

Reuters

— 

Le président philippin Benigno Aquino a annoncé ce mardi la vente de sa Porsche dont l'achat l'an dernier avait donné lieu à de nombreuses critiques sur son train de vie, contribuant à la chute de sa popularité.

Selon un sondage publié en début d'année, près de la moitié des 1.200 personnes interrogées avaient dénoncé l'achat du chef de l'Etat de la voiture de luxe, certes d'occasion, dans un pays où les habitants tentent de survivre face à l'envolée des prix des denrées alimentaires et du carburant.

«Elle aurait signalé ma présence et j'aurais été vulnérable»

«Elle ne m'appartient plus», a déclaré Aquino lors d'une conférence de presse. La voiture a été revendue au prix où elle avait été achetée à Noël dernier, soit 4,5 millions de pesos (72.000 euros), a-t-il précisé.

Aquino a estimé que la Porsche constituait un «risque inutile» non seulement pour sa propre sécurité mais également pour le personnel chargé de sa protection.

«J'aurais été exposé, elle aurait signalé ma présence et j'aurais été vulnérable», a-t-il dit. «Il est temps de laisser quelqu'un d'autre connaître cette expérience.»