Le Danemark renforce les contrôles à ses frontières

Reuters

— 

Le Danemark a renforcé mardi le contrôle de ses frontières afin de lutter contre la criminalité – une décision prompte à relancer le débat sur la libre circulation dans l'Union européenne.

La coalition de centre-droit au pouvoir s'est mis d'accord en mai avec le Parti populaire danois (DF), formation anti-immigrés, pour renforcer le contrôle des frontières, souhaitant éviter que «des crimes brutaux» adviennent au Danemark.

100 douaniers supplémentaires à la fin de l’année

Ainsi, ce mardi, cinquante agents supplémentaires des douanes ont été affectés à la frontière avec l'Allemagne, sur le pont Oresund qui mène à la Suède et au terminal de ferry d'Helsingor. A la fin de l'année, 260 douaniers seront chargés des contrôles frontaliers, contre 160 actuellement.

Cette décision a alerté la Commission européenne, le Danemark risquant de ne pas respecter la libre circulation des membres de l'UE. Le gouvernement danois a expliqué qu'il était de son droit de tenter de mettre un terme aux trafics en tout genre sur son sol.

Copenhague a prévenu qu'il n'y aurait pas un contrôle systématique de tous les véhicules et de tous les trains passant ses frontières mais seulement une fouille aléatoire. «Nous avons trop d'exemples de violences, d'effractions et de criminalité commis par des personnes qui ont passé les frontières», a estimé le ministre danois des Finances Claus Hjort Frederiksen.