Japon: Le ministre de la Reconstruction démissionne

Avec agences

— 

Le ministre japonais de la Reconstruction Ryu Matsumoto, nommé à la fin juin à ce poste créé récemment, a déclaré qu'il allait présenter sa démission,  rapporte l'agence de presse japonaise Jiji.

Les propos tenus par ce tout nouveau ministre ont blessé les victimes du séisme et du tsunami du 11 mars dans le nord-est du Japon. Il avait notamment déclaré devant des médias que le gouvernement allait «aider les municipalités qui amènent des idées, mais pas les autres» et que l'Etat «ne ferait rien» à moins que les autorités locales ne s'entendent sur la manière de refonder les pêcheries détruites par la vague géante.

Il s'agit d'un nouveau coup dur pour le Premier ministre Naoto Kan, très impopulaire.

Kan a survécu à une motion de censure en juin en s'engageant à quitter ses fonctions mais, depuis lors, il est resté évasif sur la date de son départ. La démission de Matsumoto risque d'ajouter aux pressions qui s'exercent d'ores et déjà sur le Premier ministre, notent certains analystes.