Birmanie: Aung San Suu Kyi voyage pour la première fois en province

© 2011 AFP

— 

L'icône de la démocratie birmane Aung San Suu Kyi est arrivée lundi matin à Bagan (centre) pour son premier voyage hors de Rangoun depuis sa libération en novembre dernier, un déplacement décrit comme strictement privé.

Elle a été accueilli à l'aéroport de l'ancienne capitale impériale, l'un des plus beaux sites architecturaux au monde, par son plus jeune fils Kim Aris, de nombreux journalistes et des hommes qui semblaient être des policiers en civil.

Elle n'a fait aucun commentaire mais son fils s'est dit «très heureux». «Ce sont mes premières vacances en 13 ans. Elle a aussi besoin d'une pause. Nous allons rester ici quatre jours», a-t-il déclaré.

La lauréate du prix Nobel de la paix avait indiqué fin mai préparer une tournée dans le pays, un test grandeur nature de sa popularité après sa libération de résidence surveillée en novembre, et le boycott des dernières élections par son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND, dissoute).

Mais mercredi, interrogée par l'AFP, elle avait laissé entendre qu'elle effectuerait cette tournée seulement après la saison des pluies, qui dure tout l'été.

La semaine dernière, le régime birman lui a sommé de cesser ses activités politiques, l'avertissant du risque qu'elle prendrait à effectuer un voyage en province.

Une allusion directe à 2003, lorsque Mme Suu Kyi et son équipe avaient été agressées dans une embuscade semble-t-il orchestrée par la junte, qui avait fait une centaine de morts selon la LND, quatre selon la junte. L'agression avait conduit à son placement en résidence surveillée pour sept ans.

La communauté internationale s'est insurgée ces derniers jours contre les pressions du régime birman.