Victoire du clan de Thaksin

faustine vincent avec reuters

— 

Yingluck Shinawatra, hier.
Yingluck Shinawatra, hier. — KYODOW / NEWSCOM / SIPA

L'opposition a remporté hier une victoire écrasante lors des élections législatives en Thaïlande. Le parti Puea Thaï devrait obtenir 261 sièges sur les 500 de la Chambre basse du Parlement, contre 162 pour le Parti démocrate, selon les projections de la Commission électorale. Le Puea Thai est conduit par Yingluck Shinawatra, femme d'affaires de 44 ans et sœur cadette de l'ancien Premier ministre millionnaire Thaksin Shinawatra, renversé par un coup d'Etat militaire en 2006 et qui vit en exil à Dubaï.

Thaksin prêt à rentrer au pays
Sa sœur a réussi à rallier les « chemises rouges », les partisans de Thaksin, en faisant campagne sur la collusion entre son adversaire, le Premier ministre Abhisit Vejjajiva, et l'armée. Abhisit, un économiste de 46 ans, a reconnu sa défaite et félicité sa rivale, dont la victoire du parti ouvre la voie à l'accession d'une femme à la tête du gouvernement pour la première fois. Les partisans d'Abhisit, principalement les élites et la classe moyenne urbaine, estiment que Yingluck n'est qu'un paravent et qu'elle ne s'est portée candidate que pour permettre le retour de son frère en Thaïlande. L'intéressé s'est déclaré prêt hier à revenir, mais veut attendre « le bon moment ».