Air France déploie ses ailes au départ de la province

Alexandre Sulzer

— 

Des vols entre Marseille et l'étranger sont prévus dès l'automne.
Des vols entre Marseille et l'étranger sont prévus dès l'automne. — F. SCHEIBER / 20 MINUTES

Faire de la province le plus bel endroit de la terre. La direction d'Air France a confié hier à 20 Minutes que la compagnie allait ouvrir 54 nouvelles destinations en vols directs. Principalement visées : les villes européennes. Dans le vol inaugural qui l'emmenait au Pérou, le directeur général d'Air France, Pierre-Henri Gourgeon, avait déclaré à l'AFP la nouvelle stratégie du groupe qui consiste à ouvrir quatre bases en régions : Marseille en octobre, Nice, Toulouse et Bordeaux d'ici à l'année prochaine.

Une chute des coûts de 15 %
Aujourd'hui, la compagnie aérienne dispose d'un seul hub, à Paris. C'est sur cette plate-forme de correspondances que se regroupent les avions, mais aussi le personnel navigant commercial et technique. En prédisposant son personnel et ses aéronefs en province, Air France entend gagner en productivité. Une chute des coûts de 15 % est attendue. « On pourra répercuter cette baisse sur le prix des billets », indique-t-on chez Air France, qui compte chasser dans les airs des compagnies low-cost, très implantées en province. Et gagner ainsi quatre millions de passagers par an. Des vols entre Marseille et l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie ou la Turquie commenceront dès l'automne. Davantage de vols « transversaux » province-province sont également prévus. Le TGV n'a qu'à bien se tenir.

constructeurs

Le n° 1 d'Air France a revendiqué le droit d'acheter aussi bien des Boeing que des Airbus, selon le site air-journal.fr. Il est préférable de « ne pas avoir tous ses œufs dans le même panier », a-t-il déclaré en réaction à une pétition de députés.