La flottille pour Gaza espère quitter la Grèce lundi

Reuters

— 

Les organisateurs du convoi maritime à destination de la bande de Gaza espèrent que leur flottille quittera la Grèce en début de semaine prochaine, ont-ils déclaré ce samedi.

Ces bateaux à bord desquels doivent prendre place des militants pro-palestiniens venus de plusieurs pays, dont la France, devaient partir il y a plus d'une semaine. Ils sont bloqués et les participants à ce convoi accusent Israâl du sabotage de plusieurs embarcations.

«Lundi sera une journée d'action au cours de laquelle nous avons l'intention de continuer à naviguer», a dit Adam Shapiro, l'un des organisateurs de cette initiative censée briser le blocus israélien de la bande de Gaza, territoire palestinien administré par les islamistes du Hamas.

Intervention musclée

Un bateau transportant essentiellement des Américains a tenté samedi d'appareiller d'un port proche du Pirée. Il a été repoussé par des garde-côtes grecs, qui ont déclaré que le capitaine, John Klusmire, 69 ans, comparaîtrait mardi devant un tribunal.

La Grèce a prévenu vendredi, sans préciser ses motivations, que les bateaux à destination de Gaza ne seraient pas autorisés à quitter ses ports.

En mai 2010, un convoi similaire parrainé par une ONG turque avait été intercepté par l'armée israélienne. L'intervention s'était soldée par la mort de neuf militants pro-palestiniens.