Nasrallah dénonce les mandats émis par le Tribunal sur le Liban

Reuters

— 

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, a qualifié ce samedi d'agression contre son mouvement chiite les mandats d'arrêts internationaux délivrés par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) chargé de l'enquête sur l'assassinat en 2005 du Premier ministre Rafic Hariri.

Ces mandats ont été transmis jeudi au parquet libanais. D'après des responsables, ils visent des membres du Hezbollah, mouvement représenté au gouvernement.

Hassan Nasrallah a prévenu que les autorités libanaises ne seraient pas en mesure d'arrêter les quatre suspects désignés par le TSL.

Il a accusé ce tribunal soutenu par les Nations unies de chercher à attiser les tensions confessionnelles entre chiites et sunnites au Liban, tout en soulignant qu'il échouerait.