Parachutage d'armes en Libye: La Russie réclame des explications à la France

Reuters

— 

Armer les rebelles libyens constitue une violation «très grossière» de la résolution 1970 du Conseil de sécurité des Nations unies, a estimé ce jeudi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui a réclamé des explications à la France.

«Nous avons demandé à nos homologues français si les informations relatives à des livraisons par la France d'armes aux rebelles libyens correspondaient à la réalité (...) Si cela se confirme, c'est une violation très grossière de la résolution 1970 du Conseil de sécurité de l'ONU», a-t-il dit.

Paris a reconnu mercredi que son armée avait procédé à des largages d'armes légères et de munitions afin de protéger les populations qui n'avaient pas les moyens de se défendre.

Mais sa décision, à laquelle l'Otan dit ne pas avoir été associée, suscite une controverse, les Nations unies ayant imposé en février un embargo sur les armes à la Libye.