Egypte: Hillary Clinton parle de «contacts limités» avec les Frères musulmans

© 2011 AFP

— 

Les Etats-Unis «continuent leur approche de contacts limités» avec les Frères musulmans dans le cadre de la transition en Egypte, a indiqué ce jeudi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

«Avec le changement du paysage politique en Egypte, il est dans l'intérêt des Etats-Unis de dialoguer avec toutes les parties se montrant pacifiques et non violentes», a-t-elle expliqué lors d'un point de presse à Budapest.

Pas «une nouvelle politique»

Hillary Clinton, qui répondait à la question d'un journaliste, a estimé qu'il ne s'agissait pas «d'une nouvelle politique», mais d'une pratique «adoptée par moments depuis cinq ou six ans» et que Washington «reprend».

Mercredi au Caire, William Burns, l'un des proches collaborateurs de Hillary Clinton, avait fermement invité les autorités à conduire «un processus politique ouvert et qui rassemble».

L'annonce américaine intervient au lendemain de violents affrontements entre policiers et manifestants dans la capitale égyptienne, dans un climat de fortes tensions politiques et de critiques croissantes contre le pouvoir militaire.

De nombreuses voix se sont élevées pour demander le report des élections législatives prévues en septembre, estimant qu'elles pourraient voir les Frères musulmans rafler la mise face à l'impréparation du reste des partis politiques.