Egypte: Décision en septembre pour deux policiers soupçonnés d'avoir battu à mort un homme

Reuters

— 

Deux policiers égyptiens soupçonnés d'avoir battu à mort Khaled Saïd, militant qui a en partie inspiré la «révolution du Nil», connaîtront leur sort le 24 septembre, selon des documents judiciaires émanant du tribunal d'Alexandrie chargé de l'affaire.

«La Cour a décidé de demander à une commission médicale une enquête sur deux rapports d'autopsie et des photos pendant laquelle les accusés resteront en détention», a déclaré ce jeudi le juge Moussa al Nahraoui.

Des dizaines de personnes qui attendaient le verdict et s'étaient rassemblées dès les premières de la matinée devant le palais de justice ont scandé des slogans hostiles au ministère de l'Intérieur.  D'autres brandissaient des drapeaux égyptiens ou des photos du visage tuméfié de Khaled Saïd.

Le blogueur âgé de 28 ans aurait été tué par les forces de l'ordre après avoir diffusé sur internet une vidéo montrant des policiers vendant de la drogue. Après sa mort, plusieurs milliers de personnes ont adhéré au groupe Facebook baptisé «Nous sommes tous des Khaled Saïd», qui s'est imposé comme un canal de communication pour les contestataires dont la mobilisation a entraîné le départ du pouvoir du président Hosni Moubarak, le 11 février.