Assassinat de Rafic Hariri: L'acte d'accusation du TSL remis à Beyrouth

© 2011 AFP

— 

Une délégation du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a remis mercredi au procureur libanais l'acte d'accusation dans l'assassinat du dirigeant Rafic Hariri en 2005, a indiqué un responsable.

«Selon nos informations, un groupe d'experts du TSL a remis aujourd'hui au procureur général Saïd Mirza l'acte d'accusation dans cette affaire», a déclaré à l'AFP Farès Souaid, un responsable du camp de l'opposition dirigé par l'ancien Premier ministre Saad Hariri, fils de Rafic Hariri.

Le TSL, mis en place en 2007, est à l'origine de la crise qui a fait tomber en janvier dernier le gouvernement d'union de Saad Hariri après la démission des ministres du camp du puissant mouvement chiite du Hezbollah qui a dit s'attendre à être pointé du doigt par ce tribunal de l'ONU.

Le Hezbollah est désormais majoritaire avec ses alliés dans le nouveau gouvernement de Najib Mikati. Aucun porte-parole du TSL à La Haye n'était joignable dans l'immédiat pour commenter ces informations.