Kim Jong-il annule une visite en Russie à la dernière minute

Reuters

— 

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-il, a annulé à la dernière minute une visite en Russie pour des raisons de sécurité, rapporte le journal Kommersant, ce jeudi.

Les autorités russes avaient commencé à mener des préparatifs dans la ville de Vladivostok, située à 130 km de la frontière nord-coréenne, en vue d'une rencontre entre Kim et le président Dmitri Medvedev, indiquait un responsable local cette semaine. Les préparatifs pour cette rencontre  - qui n'avait pas été annoncée - ont cependant été interrompus et le Kremlin a fait savoir que Medvedev n'avait pas de rencontre prévue avec Kim.

Négociations sur le nucléaire

Citant une source anonyme à la présidence russe, Kommersant précise que la visite de Kim Jong-il a été annulée en raison de craintes liées à la sécurité de ce déplacement. «Les informations parues dans la presse à propos de la possible tenue d'un sommet ont joué un rôle important dans le revirement des autorités nord-coréennes», précise-t-on de même source.

La Russie fait partie du groupe des six pays engagés dans les négociations sur le programme nucléaire nord-coréen considéré par les Occidentaux comme le moyen pour Pyongyang de se doter de l'arme atomique.