Afghanistan: Au moins dix civils tués dans l'attaque de l'hôtel Intercontinental de Kaboul par des kamikazes

Reuters

— 

L'hôtel Intercontinental de Kaboul, pris d'assaut par des talibans dans la nuit du 28 au 29 juin 2011.
L'hôtel Intercontinental de Kaboul, pris d'assaut par des talibans dans la nuit du 28 au 29 juin 2011. — O.SOBHANI/REUTERS

Les talibans ne rendent pas les armes. Six à sept hommes, certains portant des ceintures d'explosifs, ont donné l'assaut mardi soir à l'hôtel Intercontinental de Kaboul. L'attaque a fait dix morts parmi les civils, selon les autorités.

Deux hélicoptères de l'Isaf, la force internationale sous commandement de l'Otan, ont abattu trois des assaillants qui s'étaient juchés sur le toit de cet établissement fréquenté notamment par les Occidentaux. La bataille s'est prolongée pendant cinq heures au moins et de la fumée s'élevait de l'hôtel mercredi au point du jour.

«Au moins dix civils, dont des employés de l'hôtel, ont été tués quand six kamikazes ont attaqué l'Intercontinental», a déclaré Mohammad Zahir, le chef de la police criminelle dans la capitale afghane. Sediq Sediqqi, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, a parlé de six à sept assaillants tués.

Transfert de la responsabilité

L'assaut est intervenu à la veille de l'ouverture d'une conférence de deux jours sur le transfert de la responsabilité de la sécurité du pays des forces étrangères aux seules forces afghanes. L'hôtel, construit sur une butte dans l'ouest de Kaboul, est cerné d'importantes fortifications et abrite souvent des réunions mais il n'était pas l'un des sites prévus pour héberger des délégués, a précisé un responsable gouvernemental.

Le dernier assaut contre un grand hôtel de Kaboul remontait à janvier 2008. Plusieurs taliban avaient alors tué six personnes dans un raid contre l'hôtel Serena. Il y a une semaine, le président américain Barack Obama avait annoncé le retrait de 10.000 soldats américains d'Afghanistan d'ici la fin de l'année, et de 23.000 autres hommes d'ici la fin 2012.