Japon: 70% des habitants sont hostiles au redémarrage des centrales nucléaires

Avec Reuters

— 

Près de 70% des Japonais jugent que les mesures de sûreté nucléaire ne sont pas encore suffisantes pour autoriser le redémarrage des réacteurs fermés à des fins de vérification après la catastrophe de Fukushima, montre un sondage publié ce lundi par le quotidien Nikkei.

L'enquête commandée par le journal économique révèle que 47% de Japonais sont favorables à une réduction du nombre de centrales nucléaires (+5 points par rapport à mai).

Trente-cinq des 54 réacteurs japonais sont aujourd'hui à l'arrêt, en comptant les six réacteurs de la centrale de Fukushima accidentée par le tsunami dévastateur du 11 mars. Avant la catastrophe, le nucléaire fournissait environ 30% de l'électricité du pays.

A mesure que des centrales ferment pour maintenance et que d'autres, où des réparations ont été effectuées, ne rouvrent pas faute de feu vert des autorités locales, qui craignent la réaction de l'opinion publique, les experts mettent en garde contre le risque de coupures de courant et d'une hausse des factures d'électricité lors des pics de consommation estivaux.