Pékin et Hanoï promettent de résoudre leur conflit pacifiquement

Avec Reuters

— 

La Chine et le Vietnam se sont engagés dimanche à résoudre pacifiquement leur querelle maritime, signe que les tensions s'apaisent en mer de Chine méridionale.

Un conflit de plusieurs semaines

La Chine et plusieurs de ses voisins, dont le Vietnam et les Philippines, ont des revendications concurrentes sur certaines zones de la mer de Chine méridionale, susceptibles d'abriter d'importants gisements en hydrocarbures.

Depuis plusieurs semaines, Pékin et Hanoï s'accusent mutuellement d'entrer dans les eaux territoriales du voisin.

Manifestations antichinoises

Le plus haut diplomate chinois, le Conseiller d'Etat Dai Bingguo, a rencontré dimanche à Pékin le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Ho Xuan Son.

Les deux parties sont convenues «de résoudre pacifiquement leurs querelles maritimes, par la négociation et des consultations amicales», indique le ministère chinois des Affaires étrangères sur son site internet. Les deux parties ont également pris l'engagement de «mieux informer l'opinion publique pour éviter tout propos ou actes qui seraient au détriment de l'amitié et de la confiance mutuelle entre les peuples des deux pays».


Des manifestations antichinoises ont eu lieu ce mois-ci à Hanoï.

Consultations parallèles

Parallèlement, les Etats-Unis et la Chine ont entamé samedi à Hawaii une nouvelle série de consultations sur le sujet.

«Nous avons fortement intérêt à maintenir la paix et la stabilité» dans la région, a dit Kurt Campbell, responsable du Pacifique et de l'Asie orientale au département d'Etat.

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a rappelé plus tôt dans la semaine la préoccuption de Washington vis-à-vis des tensions en mer de Chine méridionale. 

La Chine a de son côté invité les Etats-Unis à laisser ce différend diplomatique aux pays concernés, estimant qu'une ingérence américaine risquerait d'aggraver les choses.