Proche-Orient: Netanyahu va durcir les conditions de détention des Palestiniens

Reuters

— 

Israël a décidé de durcir les conditions de détention des militants palestiniens dans ses prisons afin de faire pression sur le Hamas pour qu'il relâche Gilad Shalit, soldat de Tsahal que le groupe islamiste détient depuis cinq ans. «Les conditions de vie extravagantes vont cesser dans les prisons israéliennes. J'ai notamment arrêté une procédure pour interdire aux terroristes emprisonnés de suivre des études universitaires», a dit le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans la journée, le grand-père du sergent Shalit, parlant à la radio israélienne, avait accusé Netanyahu de s'opposer à un échange de prisonniers avec le Hamas. Le mouvement islamiste, qui contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007, exige qu'Israël libère des centaines de détenus palestiniens dont certains ont commis des crimes de sang. Pour le gouvernement israélien, ce serait prendre un trop gros risque. Il y a environ 5.500 Palestiniens dans les prisons israéliennes, y compris les détenus en attente de jugement.

Gilad Shalit, qui n'avait alors que 19 ans, a été enlevé par des militants palestiniens le 25 juin 2006 à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Le commando était venu par un tunnel. Israël et les islamistes du Hamas n'ont pu se mettre d'accord sur un échange. La dernière preuve de vie de Gilad Shalit remonte à septembre 2009. Dans une vidéo, on le voyait amaigri. La Croix-Rouge internationale n'a jamais pu avoir accès à lui.