Irak: Nouri al Maliki va remanier le gouvernement

Reuters

— 

Sous la pression de la population furieuse des carences des services publics, le Premier ministre irakien a annoncé ce jeudi son intention de réduire les effectifs de son gouvernement en chassant les ministres inefficaces.

Après avoir laissé cent jours, en février dernier, à ses ministres pour prouver leurs capacités, Nouri al Maliki a déclaré que la plupart d'entre eux avaient démontré qu'ils étaient à la hauteur de leur tâches. Les plus faibles, a-t-il cependant ajouté, doivent être remplacés.

«Supprimer tous les postes honorifiques ou inutiles»

«Il faut de toute urgence réduire les effectifs du gouvernement et supprimer tous les postes honorifiques ou inutiles», a-t-il dit dans un discours à la télévision nationale. Galvanisés par les révolutions arabes en Afrique du Nord et au Proche-Orient, des foules d'Irakiens ont manifesté ces derniers mois à travers le pays pour dénoncer les carences des services publics.

Le gouvernement Maliki, qui s'appuie sur une fragile coalition regroupant chiites, sunnites et Kurdes, compte actuellement 43 membres. Pour procéder à un remaniement, le Premier ministre doit toutefois obtenir l'aval du Parlement.