Côte d'Ivoire: Les forces de Gbagbo et Ouattara impliquées dans des crimes de guerre

Reuters

— 

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré ce jeudi qu'il y avait des raisons de croire que les forces fidèles à l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et celles de son rival Alassane Ouattara étaient toutes deux impliquées dans des crimes de guerre.

Après avoir déposé ce jeudi auprès des juges de la CPI une demande d'enquête sur la Côte d'Ivoire, Luis Moreno-Ocampo a déclaré qu'au moins 3.000 personnes avaient été tuées et que 520 autres avaient été arrêtées arbitrairement lors des violences qui ont suivi l'élection présidentielle de novembre dernier.

Luis Moreno-Ocampo enverra lundi des enquêteurs en Côte d'Ivoire pour y évaluer les conditions de sécurité et préparer ses investigations. Il a déclaré qu'une poursuite de l'enquête était nécessaire pour déterminer qui est responsable des crimes.