Iran: Un allié d'Ahmadinejad aurait été arrêté

Reuters

— 

Mohammed Sharif Malekzadeh, un allié du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, «a été arrêté il y a quelques heures» pour des raisons non spécifiées, rapporte l'agence de presse Fars citant un responsable dont elle ne donne pas l'identité.

Malekzadeh avait démissionné mardi de ses fonctions de vice-ministre des Affaires étrangères sur fond de pressions exercées par des tenants d'une ligne dure qui l'accusent d'appartenir à un «courant déviant» cherchant à saper le rôle de l'influent clergé iranien. Certains députés l'ont aussi accusé de corruption financière, ce qu'il a démenti.

Malekzadeh est un allié d'Esfandiar Rahim Mashaie, secrétaire général de la présidence iranienne, accusé par les radicaux de diriger le «courant déviant».

Des parlementaires ont mis en demeure le ministre des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, de démettre Malekzadeh de ses fonctions, faute de quoi il risquerait une procédure de destitution.