Perpétuité pour des opposants

— 

Le Bahreïn a condamné hier à la prison à perpétuité huit dirigeants politiques chiites, accusés de complot en vue de renverser le gouvernement. Vingt et un dirigeants d'opposition, dont sept par contumace, étaient jugés pour leur rôle lors des manifestations du début de l'année. Parmi les condamnés figure le dissident chiite Hassan Mouchaimaa, qui dirige le parti d'opposition Hak. Au total, quelque 400 personnes ont été traduites en justice pour leur rôle dans les manifestations prodémocratiques et certaines ont été exécutées, a affirmé le Wefak, premier parti chiite de Bahreïn. Le pays, dirigé par une dynastie sunnite, a réprimé la contestation en mars avec l'aide de ses voisins sunnites du Golfe.