Irak: Une milice revendique une attaque à la roquette contre une base américaine

Avec Reuters

— 

Les Brigades du Hezbollah, organisation chiite d'Irak, ont revendiqué vendredi une attaque à la roquette menée cette semaine contre une base de Bagdad fatale à cinq soldats américains.

L'attaque de lundi visait le Camp Loyalty, une base installée dans le quartier de Baladiat, dans l'est de la capitale irakienne. L'armée américaine a simplement annoncé la perte de cinq soldats, tombés sous des «tirs indirects», expression qu'elle emploie pour désigner des tirs au mortier ou de roquette.

47.000 soldats américains en Irak

Les Kataïb Hezbollah, qui revendiquent l'opération dans un message diffusé sur leur site internet, sont l'une des milices chiites dont Washington affirme qu'elles sont soutenues et formées par l'Iran.

L'attaque contre Camp Loyalty est la plus meurtrière pour les forces américaines depuis près de deux ans. «Nous leur promettons qu'ils ne seront plus en sécurité et que nos armes les frapperont», menace le groupe dans son communiqué.

Il reste 47.000 soldats américains en Irak dont le retrait est programmé d'ici à la fin de l'année en vertu d'un accord conclu avec les autorités irakiennes en 2008.