Barack Obama exhorte Ali Bongo à mettre fin à la corruption au Gabon

Reuters

— 

Barack Obama a demandé ce jeudi au président gabonais Ali Bongo de davantage lutter contre la corruption et les atteintes aux droits de l'Homme, lors d'un entretien à la Maison Blanche.

«Le président Obama a exhorté le président Bongo Ondimba à prendre des positions fortes pour supprimer la corruption et réformer le système judiciaire et toutes les autres institutions clés, pour assurer la protection des droits de l'homme», déclare la présidence américaine dans un communiqué.

Achats somptuaires

Face aux critiques de défenseurs des droits de l'Homme, la Maison Blanche a par ailleurs défendu le principe de la rencontre entre les deux dirigeants, relevant que le Gabon occupait actuellement la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'ONU.

«Je pense qu'il est un peu naïf de croire que le président des Etats-Unis ne devrait pas recevoir les dirigeants qui ne remplissent pas tous nos critères d'un gouvernement exemplaire», a dit le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

Dans un article paru jeudi, Le Monde rapporte que la famille d'Ali Bongo, visé en France par une enquête pour des faits de corruptions, poursuit ses achats somptuaires.