Kadhafi aurait encouragé le viol d'opposants

— 

Les enquêteurs de la Cour pénale internationale (CPI) ont des preuves que Mouammar Kadhafi a encouragé les viols d'opposants en Libye, ce qui pourrait faire l'objet d'un nouveau chef d'inculpation, a annoncé mercredi le procureur de la CPI. Luis Moreno-Ocampo a requis en mai un mandat d'arrêt contre le dirigeant libyen pour crimes contre l'humanité, ainsi que contre son fils Saïf al-Islam et le chef des renseignements libyens, Abdallah al-

Senoussi. En avril, l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, avait affirmé que les hommes de Kadhafi étaient alimentés en Viagra, traitement indiqué contre l'impuissance sexuelle. « Maintenant, nous recevons des informations indiquant que Kadhafi a lui-même décidé [d'autoriser les viols] et cela est nouveau, a expliqué Moreno-Ocampo.
Par ailleurs, la France s'est dite prête hier à débloquer une aide de 290 millions d'euros aux rebelles libyens du Conseil national de transition (CNT).