FMI: L'Union africaine se prononce contre la candidature de Christine Lagarde

Reuters
— 

L'Union africaine a pris position ce jeudi contre la candidature de Christine Lagarde à la direction générale du Fonds monétaire international (FMI), expliquant préférer un non-Européen pour succéder à Dominique Strauss-Kahn.

«Retenir un non-Européen, et particulièrement une personnalité issue du monde en développement, permettrait de franchir un grand pas dans l'accentuation de la voix et de la représentation de ces pays au sein du FMI», note l'UA dans un communiqué.

Election d'ici le 30 juin

La date limite de dépôt des candidatures est fixée à ce vendredi 10 juin. Le bloc africain ne suggère aucun nom. La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, est donnée pour favorite. Son rival, le Mexicain Agustin Carstens, a reçu publiquement le soutien de la Colombie, qui ajoute qu'une dizaine de capitales latino-américaines adhèrent à la candidature du gouverneur de la Banque centrale du Mexique.

Le successeur de Dominique Strauss-Kahn, démissionnaire le mois dernier après son inculpation pour tentative de viol à New York, sera élu d'ici le 30 juin.