Sommet UE-Russie jeudi, la bactérie E.Coli au menu

Reuters

— 

Les dirigeants de l'Union européenne et de la Russie se retrouvent jeudi pour un sommet qui devrait être dominé par les dissensions liées à l'interdiction par Moscou d'importation des légumes de l'UE, du fait de la crise sanitaire provoquée par la bactérie E. coli.

Ce sommet, qui s'échelonnera sur deux jours à Nijni-Novgorod, à 400 km à l'est de Moscou, est censé conforter la perspective d'une adhésion de la Russie à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) cette année, favoriser le développement du commerce et la coopération dans le domaine des hydrocarbures.

«La réaction de l’UE parait étrange»

Mais les échanges acrimonieux suscités par l'interdiction d'importation des légumes, annoncée la semaine dernière, ont assombri le climat avant la rencontre au sommet entre le président Dmitri Medvedev, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

«La réaction de l'UE, à première vue, paraît étrange, et quand on y regarde de plus près, elle est inexplicable», a déclaré à la presse, cette semaine, l'ambassadeur de Russie auprès de l'UE, Vladimir Tchijov.

L'UE a protesté auprès de Moscou après l'annonce de l'interdiction des exportations et affirmé qu'elle ne s'appuyait pas sur des raisons scientifiques.