Pékin veut rassurer ses voisins sur ses ambitions militaires

Reuters

— 

Le ministre chinois de la Défense a assuré ce dimanche que la modernisation de l'Armée populaire de libération ne menaçait en aucune manière les voisins de la Chine. «Nous n'avons aucunement l'intention de menacer un pays avec la modernisation de notre force militaire», a déclaré le général Liang Guanglie devant la conférence annuelle de sécurité Shangri-La à Singapour. «Je sais que beaucoup ont tendance à croire qu'avec la richesse de son économie, la Chine deviendra une menace militaire», a-t-il poursuivi, ajoutant:

«Je voudrais dire que ce n'est pas notre option. Nous n'avons pas cherché, nous ne cherchons pas et nous ne chercherons pas l'hégémonie et nous ne menacerons aucun pays.» Le budget militaire chinois doit augmenter de 12,7% cette année et plusieurs pays asiatiques s'inquiètent de l'expansion militaire de Pékin, sur fond de tensions territoriales. Le Viêtnam et les Philippines se sont ainsi plaints des activités chinoises autour de territoires disputés en mer de Chine du Sud au cours de la semaine écoulée.

Devant le forum de Singapour, Liang Guanglie a assuré que Pékin s'en tenait au code de conduite signé en 2002 avec les membres de l'Association des nations du Sud-Est asiatique (Asean), qui prévoit de résoudre pacifiquement les différends territoriaux dans ces régions riches en ressources.