Le pays menacé par la guerre civile

— 

La trêve observée au Yémen depuis ce week-end par les opposants au président Ali Abdallah Saleh et les forces gouvernementales a volé en éclats à Sanaa, où la guerre civile menace. Conclu après une semaine de combats entre la tribu Hached et les forces de l'ordre qui ont fait 115 morts, « l'accord de cessez-le-feu est terminé », a déclaré hier un représentant du gouvernement, ajoutant que les opposants se sont emparés d'un bâtiment administratif. Hier, l'armée a ouvert le feu sur des manifestants à Taâz, l'un des foyers de la contestation, tuant trois personnes.