Marée noire: BP réussit à faire payer son partenaire japonais

Reuters

— 

BP a remporté une victoire cruciale en parvenant à partager les coûts de la marée noire du golfe du Mexique avec son partenaire Mitsui, qui a accepté de débourser 1,1 milliard de dollars pour le nettoyage du site et qui pourrait encore s'acquitter de certaines amendes.

MOEX, filiale de la maison de courtage japonaise, détient 10% du puits Macondo qui a explosé en avril 2010, mais avait dans un premier temps exclu de contribuer aux coûts, estimant que les négligences de BP le dégageaient de toute responsabilité financière.

Mais MOEX a finalement renoncé à faire valoir cet argument, ce qui pourrait affaiblir les positions d'Anadarko Petroleum, actionnaire du puits à hauteur de 25%, qui s'est également montré jusqu'ici rétif à toute contribution au coût du nettoyage.

L'argument de la seule négligence de BP fragilisé

«C'est la première fois que l'un des partenaires de BP reconnaît que la faute est partagée (...) et que donc les coûts doivent également être partagés», a commenté l'analyste Irene Himona de Société générale.

D'après les analystes de la Deutsche Bank, le fait que Mitsui ait finalement choisi de payer une partie de la facture pourrait révèler la fragilité de l'argument selon lequel BP a, à lui seul, fait preuve de négligence, comme le soutient le gouvernement américain.

Une ardoise de plusieurs milliards de dollars

BP a évalué le coût de la condamnation du puits, du nettoyage du site et de l'indemnisation des victimes de la plus importante marée noire de l'histoire des Etats-Unis à plus de 41 milliards de dollars (28,92 milliards d'euros). Ce montant inclut également les amendes dont le groupe doit s'acquitter auprès de la justice américaine et qui selon les analystes avoisineraient les quatre ou cinq milliards de dollars.

Mais dans le pire des cas, les amendes pourraient faire doubler la facture totale estimée par BP et MOEX pourrait être priée de débourser jusqu'à 4 milliards de dollars supplémentaires.