Hosni Moubarak interrogé sur sa fortune

Reuters

— 

Les services égyptiens de lutte contre la corruption vont interroger jeudi soir pour la première fois l'ancien président Hosni Moubarak et son épouse Suzanne, soupçonnés d'enrichissement illégal, a rapporté l'agence de presse Mena.

Selon Assem el Gohari, un responsable du ministère de la Justice cité par Mena, des enquêteurs se sont rendus à Charm el Cheikh, station balnéaire sur les bords de la mer Rouge où Hosni Moubarak séjourne depuis son renversement le 11 février par un soulèvement populaire.

«Gohari a déclaré que cette équipe d'enquêteurs commencerait la première partie de ses investigations auprès de Moubarak et de son épouse ce (jeudi) soir», écrit Mena. «Tous deux sont accusés d'avoir usé de l'influence du président pour accumuler une masse de richesses incompatible avec leurs sources légales de revenus».

Hosni Moubarak dément toute malversation

Les enquêteurs publieront un communiqué une fois l'interrogatoire terminé, toujours selon Mena.

Certains médias estiment la fortune de la famille Moubarak à plusieurs milliards de dollars, ce qui a alimenté la colère des manifestants en début d'année dans un pays où 40% de la population vit avec moins de deux dollars par jour.

Au pouvoir de 1980 à 2011, Hosni Moubarak dément toute malversation. Il est hospitalisé depuis mi-avril en raison d'un malaise survenu durant un interrogatoire préliminaire du parquet.