Pas d'accord politique en Belgique, le médiateur prêt à renoncer

Reuters

— 

Le médiateur chargé de relancer des pourparlers de coalition en Belgique a présenté sa démission au roi ce jeudi, ce qui prolonge l'incertitude quant à la mise en place d'un nouveau gouvernement onze mois après les dernières élections législatives.

Le «négociateur royal» Wouter Beke, démocrate chrétien flamand, a remis au roi Albert II un rapport final sur ses démarches et a demandé à être déchargé de sa tâche, dit un communiqué du palais.

Le roi n'a pas encore décidé s'il accepterait la démission de Beke. «Le roi tient sa décision en suspens pendant la période de ses consultations», précise le communiqué du palais royal.

«Il reste dix semaines avant les vacances parlementaires pour parvenir à un accord et former un gouvernement», a dit Wouter Beke lors d'une conférence de presse après son entrevue avec le roi.

Beke est le septième médiateur à qui le roi a demandé de diriger des pourparlers de coalition ou de les relancer, les discussions ayant été rompues l'an dernier en raison de désaccords entre Flamands et Wallons. Un gouvernement intérimaire est chargé d'expédier les affaires courantes.