Présidentielle égyptienne: Un membre des Frères musulmans candidat en indépendant

Avec Reuters

— 

Abdel Moneim Aboul Foutouh, membre réformateur des Frères musulmans, a annoncé qu'il se présenterait à l'élection présidentielle égyptienne en candidat indépendant, initiative susceptible cependant de rallier les suffrages de la confrérie islamiste qui a annoncé qu'elle ne participerait pas à ce scrutin. Des organisations laïques et l'Occident craignent de voir la confrérie, considérée comme la force politique la plus structurée du pays, gagner du terrain à l'issue du premier scrutin présidentiel organisé depuis le renversement du président Hosni Moubarak.

Le mouvement islamiste, interdit mais toléré sous l'ancien régime, a tenté de les rassurer en annonçant qu'il ne présenterait pas de candidat à la présidence lors de l'élection qui doit se tenir au début de l'année prochaine. Il a par ailleurs indiqué que son aile politique, indépendant de la confrérie, s'était fixée comme objectif de présenter des candidats pour 45 à 50% des sièges du parlement lors des élections législatives prévues elle pour septembre.

Mais Abdel Moneim Aboul Foutouh, un membre réformateur de la confrérie, a annoncé son intention de briguer la présidence. «Je me présenterai en tant que candidat indépendant à la prochaine élection présidentielle. Je ne suis plus membre d'aucun parti maintenant», a-t-il déclaré à l'agence Reuters. Aboul Foutouh a assuré que sa décision ne modifiait en rien la position des Frères musulmans. «Les Frères musulmans en tant qu'organisation ne participeront pas à l'élection présidentielle et ont séparé leurs mandats, un changement que j'appelais de mes vœux depuis des années», a-t-il dit.