La rébellion libyenne ouvre une représentation à Londres

Reuters

— 

Le Conseil national de transition (CNT), mis en place par les rebelles libyens, va ouvrir une représentation à Londres dans le cadre de ses efforts diplomatiques parallèles aux combats en Libye, a annoncé ce jeudi le Premier ministre britannique.

David Cameron, qui s'exprimait à l'issue d'une rencontre à Londres avec le président du CNT, Moustafa Abdeldjeïl, a estimé qu'il était nécessaire d'accentuer la pression financière et militaire sur le régime de Mouammar Kadhafi.

Présence diplomatique britannique renforcée dans l’Est

«Le gouvernement invite aujourd'hui le conseil (national de transition) à ouvrir une représentation officielle ici, à Londres», a-t-il déclaré à la presse. «Nous coopérerons avec vous pour faire en sorte que la communauté internationale accroisse la pression diplomatique, économique et militaire contre ce régime en faillite», a-t-il ajouté à l'adresse d'Abdeldjeïl.

Londres va parallèlement renforcer sa présence diplomatique dans l'Est libyen, fief des insurgés, en y envoyant son ancien ambassadeur en Irak John Jenkins.

La Grande-Bretagne, très impliquée dans les frappes de l'Otan contre le régime de Kadhafi, a déjà envoyé des équipements de protection et de télécommunication aux rebelles. David Cameron a promis ce jeudi de fournir plusieurs milliers de livres sterling supplémentaires pour équiper les forces de police de Benghazi et améliorer leurs moyens de communications.