Six ports américains vont devenir émiratis

©2006 20 minutes

— 

La Haute Cour de justice britannique est restée sourde aux inquiétudes des parlementaires américains et a validé hier le rachat de la firme P&O par une société de Dubaï. Conséquence de ce feu vert judiciaire : six ports américains appartenant à P&O vont passer sous le contrôle d'une entreprise des Emirats arabes unis. Une décision qui provoque des remous aux Etats-Unis alors que des attentats contre des installations portuaires ont déjà été déjoués et que deux des pilotes de l'air du 11 septembre 2001 venaient des Emirats. Les services de renseignement américains estiment cependant que le risque sécuritaire présenté par l'opération est « faible » et qu'il n'y a pas de raison de s'y opposer.