Mort de Ben Laden: Al-Qaida confirme l'information

TERRORISME L'organisation islamiste qualifie la nouvelle de «malédiction» pour les Etats-Unis et prépare sa riposte...

C.C. avec Reuters

— 

Oussama ben Laden, le 24 décembre 1998, dans le sud de l'Afghanistan.
Oussama ben Laden, le 24 décembre 1998, dans le sud de l'Afghanistan. — R.YOUSAFZAI / AP / SIPA

Une annonce qui pourrait mettre fin aux thèses conspirationnistes. Al-Qaida a confirmé ce vendredi dans un communiqué diffusé sur des sites islamistes la mort de son fondateur, Oussama ben Laden, rapporte vendredi SITE, organisme de surveillance de ces sites Internet.

«Al-Qaida a publié le 6 mai 2011 une déclaration sur des forums djihadistes confirmant la mort de son chef, Oussama ben Laden», écrit SITE. «Par un jour historique pour la grande nation islamique, le moudjahid (combattant) cheikh Abou Abdallah, Oussama ben Mohamed ben Laden, Dieu ait son âme, a été tué en suivant la voie tracée par d'autres avant lui, que d'autres continueront de tracer à sa suite», dit le texte d'Al-Qaida. «Félicitations à l'oumma (communauté) islamique pour le martyre de son fils Oussama», lit-on également.

«Leur joie se transformera en souffrance et leur sang se mêlera à leurs larmes»

Al-Qaida demande en outre aux Etats-Unis de respecter le corps de Ben Laden et de ceux tués à ses côtés, et de les restituer. «Nous avertissons les Américains qu'ils ne doivent infliger au corps du cheikh quelque traitement irrespectueux (...) et qu'ils doivent restituer les corps à leurs familles», écrit-il. Les Etats-Unis ont fait savoir que le corps de Ben Laden avait été immergé en mer d'Oman après avoir été identifié.

L'organisation terroriste ajoute qu'elle jure de poursuivre la lutte armée contre l'Occident: «Il restera (le sang de Ben Laden), avec la bénédiction d'Allah le tout-puissant, comme une malédiction pour les Américains et leurs agents, et les poursuivra dans leurs pays et à l'étranger». «Leur joie se transformera en souffrance et leur sang se mêlera à leurs larmes», affirme le réseau islamiste. Le sang de Ben Laden «est si précieux pour nous et pour chaque musulman qu'il ne doit pas avoir été versé pour rien», dit le communiqué.

Un dernier enregistrement de Ben Laden à venir

Al-Qaida a également exhorté les Pakistanais à se soulever contre leur gouvernement du fait de la mort d'Oussama ben Laden sur leur sol. «Nous appelons les musulmans au Pakistan, sur la terre duquel le cheikh Oussama a été tué, à se dresser et à se révolter pour laver la honte engendrée par une clique de traîtres et de bandits (...), et, de manière générale, pour laver leur pays de la saleté répandue par les Américains, qui y ont propagé la corruption», dit le communiqué.

L'organisation terroriste a annoncé dans le même temps la prochaine diffusion d'un enregistrement sonore de leur défunt chef. «Avant que le cheikh quitte ce monde et qu'il puisse partager avec la nation islamique la joie face aux révolutions (...), il a enregistré une vidéo sonore contenant ses félicitations et ses conseils, que nous diffuserons prochainement si Dieu le veut», précise Al-Qaida dans son communiqué.

Ben Laden vivait depuis 5 ans à Abbottabad

Oussama ben Laden considéré comme «l'ennemi public numéro 1 des Etats-Unis» a été tué d'une balle dans la tête lors d'une opération des forces spéciales américaines «Navy Seals» dans la nuit de dimanche à lundi. L'inspirateur des attentats du 11 septembre 2001 se cachait dans un complexe de la ville garnison d'Abbottabad, dans le nord-est du Pakistan.

L'une des veuves d'Oussama ben Laden a déclaré aux agents pakistanais qui l'interrogent que le numéro 1 d'Al-Qaida et sa famille y vivaient depuis cinq ans, a rapporté ce vendredi un responsable de la sécurité. Ce responsable a indiqué qu'Amal Ahmed Abdulfattah, cadette des trois épouses de Ben Laden, avait été blessée dans l'opération des forces américaines.

Les taliban veulent poursuivre la lutte

Par ailleurs, dans une vidéo, six hommes armés jusqu'aux dents, présentés comme des combattants taliban, affirment que la mort du leader d'Al-Qaida redoublera leur ardeur pour poursuivre le combat jusqu'au départ du dernier soldat étranger d'Afghanistan.

«Le martyre d'Oussama ben Laden n'aura pas de conséquences sur notre stratégie et ne nous empêchera pas d'atteindre notre objectif», assure un combattant. «Nous poursuivrons notre djihad et notre sacrifice contre les infidèles, jusqu'au jour du jugement dernier, et nous vengerons nos martyrs», dit-il. Selon certains analystes, les chefs taliban d'Afghanistan s'efforcent ces temps-ci de prendre leurs distances avec Al-Qaida, avec qui ils ont déjà réduit leurs liens ces dernières années, alors même que l'insurrection prenait de l'ampleur en Afghanistan